Ma dévotion

@LiLiROZE

2019
 | 316 pages
25,00 $ (papier)
16,99 $ (EPUB et PDF)
ISBN PAPIER 
978-2-923830-78-0
ISBN EPUB 
978-2-923830-80-3
ISBN PDF 
978-2-923830-79-7

« Lorsque quelqu’un est aussi discret que moi, personne n’imagine qu’il puisse avoir un tempérament passionné. Mais – je le sais mieux que personne – il ne faut pas juger un livre à sa couverture. »

Après vingt-trois ans de silence, Helen et Frank se croisent par hasard sur un trottoir de Londres. Dans le choc des retrouvailles, la voix d’Helen s’élève pour livrer à Frank sa version de leur vie ensemble, depuis leur rencontre en 1950, à Rome, alors qu’ils étaient encore adolescents, jusqu’à ce jour terrible de janvier 1995, qui signa leur rupture définitive. Elle retrace l’éblouissante carrière de peintre de Frank, et tout ce qu’il lui doit, à elle, sa meilleure amie. Leurs deux destins exceptionnels, la force implacable qui les lia et les déchira, Julia Kerninon les peint avec subtilité, dévoilant en profondeur la complexité des sentiments d’une vie de femme. 


VIDÉOS

Julia Kerninon présente son dernier livre Ma dévotion (Rouergue/Actes Sud) au Québec chez Annika Parance Éditeur.

Lecture d'un extrait du livre Ma dévotion par Julia Kerninon.

 


ENTRETIENS

Denis Morin, blogueur | 1er juillet 2019
Entretien avec Julia Kerninon.


REVUE DE PRESSE

Québec

En toutes lettres. Arts et culture | Mario Cloutier | 15 juillet 2019
«Un roman d’amour. Sans mièvrerie, sans guimauve, ni eau-de-rose. L’amour fort, l’amour trop. L’écrivaine Julia Kerninon démontre, dans une langue magnifique, qu’elle a compris toutes les nuances du verbe « aimer ». Son roman nous bouleverse et nous éclaire tout à la fois. »

Denis Morin, blogueur | 15 juin 2019
« L’écriture de Julia Kerninon est limpide comme de l’eau de source et vous foudroie le cœur. Du grand art. »

Magazine Véro, 25 romans à dévorer | Valérie Schiltz | 5 juin 2019

Les Libraires | Été 2019
« Jusqu’à quand peut-on parler d’amour quand l’une des personnes concernées n’existe plus ? Une écriture d’une beauté limpide. »

Plus on est de fous, plus on lit ! – Sélection d’été | Été 2019
« Une histoire d'amour atypique qui transcende les générations. Récit à rebours (on rencontre les personnages alors qu'ils sont âgés) de la relation intense d'un homme et d'une femme qui se sont connus à Rome avant de vivre des années de bohème à Amsterdam. »

Samedi de lire | Suzanne Dion | Mai 2019
«C’est un très grand roman. Ce n’est pas un livre léger. Ce n’est pas un roman d’amour, si c’est à cela que vous vous attendez. C’est un voyage dans le temps, dans des villes de rêve, avec des personnages passionnés, compliqués, secrets. Le roman va vous faire réaliser comment l’amour et l’amitié peuvent être compliqués, et combien on peut se faire de mal en reniant ses sentiments et en cachant la vérité. »

Cochaux show | Suzanne Dion | Mai 2019
« L’écriture est très énergique, c’est bien raconté, c’est vivant. Cela se passe à Rome, à Amsterdam, à Boston, en Normandie, finalement à Londres. Les personnages sont très forts. Cette auteure est dans la trentaine, elle a déjà gagné plusieurs prix et a signé trois autres livres : elle a beaucoup de souffle. »

Bon pied, bonne heure (Radio Canada Mauricie) | Patricia Powers | 25 avril 2019
« Ce roman est remarquable. Portrait sensible, fort, cruel aussi parfois. Style d’une élégance poétique. On veut tout savoir sur la vie d’Helen et sur leur drame. Julia Kerninon témoigne d’une maturité et d’une profondeur littéraires vraiment exceptionnelles pour son âge. »

Mission Encre Noire (Choq FM) | Éric Chouan | 23 avril 2019
« Lorsque… l’ultime page du roman se tourne, vous aurez goûté l’air de Rome, de Londres, de Boston, d’Amersdam, de la campagne normande. Vous aurez vécu une passion folle et une amitié comme jamais. Votre lecture vous laissera pantelante, pantelant sur le coin de la 4e de couverture. »

Plus on est de fous plus on lit (Radio Canada) | Isabelle Craig | 15 avril 2019
« Je trouve que c’est un grand roman. C’est très rare que je dise ça. Mon premier coup de coeur depuis que je participe à ce club de lecture. »

La Presse | Josée Lapointe | 24 mars 2019
« Ma dévotion raconte 45 ans de vie en quelque 300 pages, avec un sens de la concision, de l’image et de la précision qui force l’admiration. »

Le Devoir | Yannick Marcoux | 20 octobre 2019
« La mécanique de Kerninon est sublime (...) et son roman nous happe comme la vie, parfois, nous montre le chemin. Ma dévotion ne restera pas longtemps sur votre table de chevet. Ce n’est pas qu’un roman. C’est une offrande. » ★★★★

France

Le Matricule des Anges | Dominique Aussenac | Octobre 2018
« D'une écriture fluide et puissante, le nouveau roman de Julia Kerninon interroge la place de la femme dans le processus de création masculin. »

Télérama | Marine Landrot | 11 septembre 2018
« Voilà plusieurs années que Julia Kerninon creuse son sillon, et qu’on l’aime comme au premier jour. »

Le Parisien | Nedjma Van Egmond |
« Son talent illumine chaque page. »

Le Monde des livres - Sélection pour le Prix littéraire Le Monde | Zoé Courtois | 30 août 2018
« ... Prodigieuse logorrhée, jamais monotone... Portrait musical, et remarquablement vivant.»

lanuitjemens.com |
« ...ce roman est le livre de la rentrée littéraire ! »

Libération | Quentin Girard | 22 janvier 2017
« Machine à écrire »

Le Magazine Littéraire | Évelyne Bloch-Dano | Mai 2016
« Comment une si jeune femme peut-elle avoir une telle expérience de l’amour, une telle maîtrise de la langue, du récit, des personnages ? »

aufildespages.com |
« Un roman coup de coeur à lire absolument. »

Version Femina | Anne Michelet et Valérie Robert | 15 février 2014
« Retenez son nom. On n’a pas fini d’en entendre parler. »

Le Figaro Magazine | Frédéric Beigbeder | 24 janvier 2014
« Naissance d’un écrivain »

L'Express | Jade Laurent |
« ...fulgurants succès de Buvard et Le Dernier amour d'Attila Kiss...Ce n'est que le début de l'histoire... »