Au nord de ma mémoire

12 x 17 cm

2021
 | 138 pages
13,00 $ (papier)
13,00 € (papier)
7,99 $ (EPUB et PDF)
ISBN PAPIER 
978-2-925085-10-2
ISBN EPUB 
978-2-925085-11-9
ISBN PDF 
ISBN EPDF 978-2-925085-12-6

Collection Sauvage – Poésie

Des migrants de première génération, qui portent les stigmates de l’exil sur leurs corps, se réunissent à Montréal pour jouer de la musique. Des usagers qui se cachent dans les rayons d’une bibliothèque après la fermeture. Ils et elles veulent continuer à rêver et à vivre grâce aux livres. D’autres, immigrants, déracinés et marginaux, qui pérégrinent dans des centres commerciaux, dans le métro, devant des bâtiments ministériels à la recherche d’une rencontre dans des pays imaginaires. 

Dans la plupart des poésies et des poèmes en prose du livre, les personnages perdent des membres ou modifient leur apparence physique. Par ce fil conducteur d’actions, l’auteur souhaite figurer explicitement la fabrication de nos identités.


VIDÉOS
25 juin 2021
Les auteurs Mattia Scarpulla et Jean-Baptiste Maudet, lauréats de la résidence Québec/Nouvelle-Aquitaine, se penchent sur une question centrale dans leur œuvre respective : celle des lieux et de leur rôle dans la création et la fiction. 
 

REVUE DE PRESSE
L'effet Pogonat (Radio-Canada Musique) | Catherine Pogonat | 22 juillet 2021
« Suggestion lecture! »
Le soleil | Léa Harvey | 14 juillet 2021
« Le fait est que Mattia Scarpulla réserve à son public de puissants passages qui ont de quoi mettre le feu aux poudres. Le court livre porte une poésie franche et prenante qui a de quoi éveiller la conscience. »
 
Le sanctuaire de la culture | Nathasha Pemba | 27 juin 2021
« Un style simple et une écriture distinctive. Il y a essentiellement dans ce recueil du Mattia Scarpulla et rien que du Mattia Scarpulla porté par son génie créateur. »
 
Denis Morin, auteur | Entretien avec Mattia Scarpulla | 13 juillet 2021
« […] mon désir d’écrire se nourrit toujours de mon plaisir de penser à comment trouver le bon moyen littéraire pour parler de ce détail qui a retenu mon attention. »
 
Le soleil | Matthieu Dessureault | 2 juin 2021
« Le recueil rend hommage à tous ceux qui sont menacés pour ce qu'ils sont. »