À la foire

12 x 17 cm
2020
 | 58 pages
9,00 $ (papier)
10,00 € (papier)
6,99 $ (EPUB et PDF)
5,99 € (EPUB et PDF)
ISBN PAPIER 
978-2-925085-04-1
ISBN EPUB 
978-2-925085-06-5
ISBN PDF 
978-2-925085-05-8

Collection Sauvage No 6 - Microroman

En pleine canicule, un homme se laisse convaincre par sa femme et ses filles d’aller passer une journée à la foire agricole. Sur place, il y a beaucoup de monde. Mal à l'aise, l’homme déambule entre les bêtes et les visiteurs, se pliant aux désirs de ses filles. En plein après-midi, il perd sa famille dans la foule.
 
Entre une vache aux pis douloureux, une conversation avec un éleveur, des jeux d’adresse, des manèges et plusieurs Coors Light, il est confronté à l’homme qu’il est devenu, et réalise qu’il en est prisonnier. 
 

AUDIO
Le Cochaux Show |  Maud Chayer parle de ses deux microromans. 
 
Destination ailleurs | Annika Parance était l'invitée de Corinne Bénichou. Elle présente les deux microromans de Maud Chayer vers la neuvième minute.
 

REVUE DE PRESSE
Babelio | 8 novembre 2021
« La plume évocatrice de Maud Chayer est agréable, j'arrivais à sentir les effluves de chevaux, de pop-corn et de la barbe à papa sucrée. »
 
Babelio | 28 octobre 2021
« L'écriture de Maud Chayer est très belle, précise et nous fait participer à la foire et nous dévoile en les suggérant les réactions et opinions du mari dont on ne connaît pas le nom. » ***1/2
 
Bouquins et confidences | Pascal Raud | 25 octobre 2021
« Écriture très très fluide, précise, qui plonge le lecteur dans le fil de la pensée du personnage. » 
 
« Microroman, novella : peu importe la dénomination, cette histoire en demeure une puissante, qui nous entraîne dans une banale foire agricole, en pleine canicule. Ce n’est pas parce que Maud Chayer use d’une écriture minimaliste que ses personnages manquent de coffre: au contraire, son père de famille, affligé par la chaleur, l’odeur de la ménagerie et le bruit assourdissant des manèges, aura tout pour captiver le lecteur curieux de plonger dans la vie d’un banlieusard le temps de quelques pages habilement tournées. »
 
Page par page | Annick Lavogiez | 3 mars 2021
« La simplicité du récit en fait toute sa force et son charme [...] la lecture était douce et agréable, autant grâce au style qu’à l’histoire. » 
 
Cochaux Show | Billy Robinson | 7 février 2021
« Une jeune écrivaine qu’il faut garder dans notre mire. »
« Deux courts romans qui vont vous garder en haleine. »
 
Les Libraires | Josée-Anne Paradis | 7 décembre 2020 
« …deux microromans [Au pavillon et À la foire] qui sondent avec une acuité chirurgicale la condition pavillonnaire de deux familles qui pourraient être vos voisins... Mais entre vous et moi, un seul de ses romans — que ce soit Au pavillon ou À la foire — avait, malgré sa faible épaisseur, assez de poids pour se rendre jusqu’à vous. En avoir deux, c’est de la gourmandise fort appréciée! »
 
Le Sanctuaire de la culture | Nathasha Pemba | 22 novembre 2020 
« Ce récit qu’on lit d’une traite […] condense à la fois, le temps et l’espace avec une précision remarquable et exemplaire sur le plan de l’intrigue... Très opportunément, ce roman de Maud Chayer paraît au moment où confinée par la pandémie de la Covid-19, les gens ont besoin de retrouver une certaine sensibilité liée aux foules. La description et le détail qui en font la force sont justement cela : sans être en contact avec cette nature, on la sent, on l’imagine et on la touche par son esprit. Le père de famille fin observateur de la nouveauté ou, disons du spectaculaire, donne au lecteur de la matière à penser, un lieu pour exister. »